19.7.14

les particules élémentaires

















me lever dans la douce fraicheur d'un matin qui traine
déjeuner d'un café et de pain complet beurré sur la terrasse, 
en pensant à tous ces petits-déjeuners pris là-bas
avec elle
sentir une légère nostalgie m'envahir,
est ce que c'est ça le manque?
une petite poche vide au creux du coeur, qui ne se remplie jamais que de tristesse bleue, par vagues, et fait tanguer cet organe fragile et mystérieux...?

il fait calme, la chaleur va être ardente aujourd'hui, je le sent,
mais pour l'instant on peut encore respirer, il faut en profiter
je vais faire un tour au potager, ce petit carré de terre, que je devrais mieux traiter,
mais qui me donne d'intenses satisfactions, et de petits spectacles émouvants,
si j'ai juste l'humilité de me baisser un peu , d'être patiente un peu, d'écouter aussi un peu
il y a ce craquement qui m'a surprise et fait prendre conscience que notre fameux écureuil
n'a pas déserté le jardin comme je le croyais
non, il est toujours là, dans le noisetier, plus silencieux que jamais
il y a toutes ces petites fleurs offertes il y a quelques mois, alors petites pousses fragiles,
devenues de petites merveilles multicolores sur le salon en palettes
il y a la menthe odorante qui accueille une coccinelle,
et le thym qui prolifère
la sauge débordante, 
et les tomates de toutes sortent qui se muent en fruits toujours plus ronds 
j'aime leur odeur verte unique
plus tard, place au parfum de l'herbe du jardin juste coupée 
et au fumé unique du barbecue , au pétillement sur a langue du diabolo menthe 
et aux goût sucré des légumes confits du tian mijoté...

3 commentaires:

the blue school a dit…

je ferme les yeux, j'entends et je sens comme si j'y étais... merci pour ce petit voyage au coeur de choses simples mais si belles...

Emilie a dit…

c'est trop beau tous ces petits morceaux de ton jardin...

dis tu m'apportes les croissants pour demain matin ?

Poupou Pidou a dit…

Elles sont sublimes tes photos ma LiTTle BlUe, et puis cet instantané que tu esquisses comme un rêve me donne l'eau à la bouche. Comme j'aimerais vivre aussi simplement, avoir un potager, des heures qui s'étirent comme un air de vacances.. Et puis la chance que tu as, et là vraiment je t'envie, d'avoir un petit écureuil qui loge dans ton arbre! Merci pour ce partage qui embaume le coeur*