12.6.14

échec et mat


une longue absence
l'envie qui laisse place à la lassitude
le manque de mots échangés
la vie qui reprend ses droits sur le virtuel
des jours sous la fournaise ou le moindre battement de cil te fait te liquéfier
les ponts de mai comme autant de pointillés entre la solitude et la vie de famille,
la course effrénée et le manque d'entrain, le désoeuvrement et l'envie de faire mille choses,
le vide intérieur et la vie trop remplie d'obligations
il y a eu quelques livres, un kimono plein de couleurs cousu, une charlotte aux fraises, du pain perdu pour le goûter, des barbecues, une ribambelle d'enfants qui remplissent le jardin de rires et de batailles d'eau
il y a nos 10 ans d'amour qui se profilent, son anniversaire et son absence mêlée, la fête des papas ou il ne sera pas là, et moi qui n'en fini pas de penser à lui, à nous, à ce que nous avons construit comme un miracle
il y a cet été sans ailleurs qui approchent mais qu'il faudra remplir de jolies choses et de petits escapades enchantées, tout de même
il y a eux, les câlins qui te font tout oublier dans la seconde, les colères et les cris qui percent tout, te rendent folle de rage et d'impuissance, les balades ou tu les regarde grandir sous tes yeux écarquillés, c'est moi qui ai fait ces merveilles, c'est moi?
il y a la réponse de ce concours que tu attends depuis des mois, et ça y est c'est cette semaine, c'est là, et t'en peux plus d'attendre, tu veux savoir un point c'est tout
il y a un sentiment d'échec, tu ne sais pas pourquoi, tu le sent t'as fait une grosse boulette, le silence te le fait sentir, la froideur du marbre aussi, mais t'as pas de réponse, alors tu essaies de retricoter les petites mailles qui te ramèneront jusqu'à elle, la pulsation qui vous relie elle et toi, et qui doit continuer de battre quoi qu'il arrive
il y a la vie
celle dont tu rêves, et celle que tu construis,
celle que t'espère, et celle qui t'emporte,
la vie putain,
la vie.



6 commentaires:

Anonyme a dit…

Si l'envie de nourrir ton blog te quitte définitivement, peut-être l'envie de faire un livre de poèmes te viendra… Courage pour certaines choses, et enjoy pour finalement beaucoup d'autres! Grosse bise, Elsa

the blue school a dit…

des hauts et des bas, oui, la vie, quoi... mais tes mots couchés sur ces pages, jolis ou plus mélancoliques me font du bien à chaque fois...

sweetmillie a dit…

il faut suivre son rythme, ne pas se forcer... Tu sais les envies de ferme et de campagne... Et bien je chérissais la même envie depuis des mois et des années même... J'ai réussi à convaincre l'homme et nous partons dans 10 jours! C'est l'aventure! Merde pour tes résultats et grosses bises de Montmartre pour plus très longtemps. :)

Anonyme a dit…

Courage , et j'espère que tu l'auras ce concours, tiens nous au courant
maud

Et-fée-mère a dit…

Oh courage courage, je sais ce que c'est une longue absence, il faut respirer et ne penser qu'au jour même...et surtout bien se reposer pour ne pas que tout l'agacement et la rage retombe sur les enfants;)

Virginie Z' a dit…

Et puis il y a eu cette merveilleuse nouvelle... Je suis heureuse pour toi, le reste suivra petit à petit j'en suis sure... Très joli texte ♥