4.12.13

give me your hand and I'll hold it...






je le regarde, il est transis, ramassé sur lui, l'oeil vif et mobile,
je me demande si comme moi il s'interroge sur le chemin à prendre,
ce petit piaf posé sur le marronnier dans la cour de l'école.
le sol est jonché de feuilles mortes maintenant, et le givre forme une belle couche
épaisse sur le jardin le matin, le froid est venu d'un seul coup, cinglant.
il m'oblige à mettre le nez dans ma grosse et longue écharpe blanche, j'y respire
mon parfum, la fleur d'oranger et l'ambre, et je sent mon souffle chaud s'y diffuser.

décembre tu me tue.
chaque année, j'y crois.
je me persuade que cette période est la plus chouette de toutes.
je mets des lumières dans ma maison, je prépare des biscuits aux amandes, je fais mes paquets,
je lis des contes de Noël à mes garçons, je bois, je mange plus que de raison.
Pour oublier?
oublier que le seul Noël dont je me souvienne et aussi le seul fêté?
4 ans, j'ai 4 ans. J'ai un pyjama en velours et une queue de cheval défaite.
Il est tard, je suis sur les genoux de quelqu'un, je me laisse bercer par le brouhaha de la grande tablée,
mes yeux sont lourds mais je lutte, c'est ce soir le grand soir.
Plus tard dans la nuit, on me fera lever, et je découvrirai émerveillée sous le sapin un mouton à bascule immaculé. J'ai 4 ans. Ce sera mon seul Noël. Le prochain aura lieu 16 plus tard, mais ca c'est une autre histoire...
décembre tu me tue.
chaque année à ton arrivée, je me sent malmenée, un noeud se forme dans ma gorge, qui ne se dénouera un peu que la dernière nuit de l'année passée.
j'essaie pourtant, mais rien n'y fait.

j'ai parlé de l'Italie cette semaine, et tout à coup j'ai eu l'envie furieuse de partir, là, tout de suite...
j'ai envie de pizzas aussi fines qu'un parchemin, j'ai envie de regarder la nuit tomber sur Rome, j'ai envie de glisser mon bras sous le bras de mon amie de 30 ans, j'ai envie de m'étourdir de vin jusqu'à l'aube et d'écouter chanter cette langue que j'aime tant.

l'insomnie m'a trop souvent serrée dans ses bras ces derniers temps, j'aurais voulu casser son étreinte, mais je n'y suis pas parvenue.
des heures blanches à essayer de lire entre les lignes d'une vie qui m'échappe parfois.
heureusement les amis sont là, les chérir, les couver de mon regard bienveillant, reliés par ce fil de soie qui tirent vers le haut.

 People help the people,
and if you're homesick,
give me your hand and I'll hold it...
People help the people,
Nothing will drag you down...


9 commentaires:

sweetmillie a dit…

ce post est presque étouffant tellement il prend à la gorge. je t'envoie un bisou et des pensées douces du haut des nuages de Montmartre...

the blue school a dit…

je t'envoie plein de pensées positives que ces jours prochains te soient plus doux..

Madeleine Petite a dit…

Mon coeur s'est un peu serré comme il se serre parfois quand je te lis. Plein de douces pensées pour toi.

Poupou Pidou a dit…

Oh LiTTle BlUe, quel beau pOst, vraiment...
Bras dessus, bras dessous nous iront... Boire du vin et faire briller nos yeux, comme deux étoiles vacillantes mais scintillantes encore et toujours, vivantes. Et nos rires exploseront, nos rires, nos rires et nos larmes, gamines que nous serons!

Anonyme a dit…

courage , nourris toi de l'amour qui t'entoure .
Je n'aime pas non plus cette période , qui ma paraît mascarade et faux semblant.
Heureusement que la magie est là pour les enfants . Nos enfants .
Voir leurs yeux émerveillés est le plus beau des cadeaux .
Courage ¨Peggy, comme j'aimerais mieux te connaître .
MAUD

Asaline a dit…

C'est beau, tes mots font monter des larmes à mes yeux...
Courage (oui c'est facile à dire...). Pense aux petits bonheurs, concentre toi sur ces plaisirs simples mais tellement intenses, entoure toi de rires,de douceurs, nourri toi d'amour, celui de tes fils, de tes amis, de nous avec qui tu partages tes mots... La vie est là.
Des bises chaudes ♥

Sofia a dit…

Tes mots sont merveilleusement beaux et douloureux à la fois. Prends bien soin de toi. Tu peux la réinventer, la fête de Noël, à ta façon, avec tout plein de joie, et tant pis si c'est un peu bancal au début, construis la comme elle te ressemble. Je t'embrasse.

Anonyme a dit…

Mille pensées pendant ces périodes de fêtes .
MAUD

Angélique a dit…

Douces et chaleureuses pensées pendant cette période de Noel!
Angélique