29.9.13

ultra moderne solitude












ça se passe dans ma rue, je saute dans ma voiture,
je tire sur mon chignon défait, je me fais un sourire forcé dans le rétroviseur
ça se passe dans les couloirs immenses de l'école, que je parcours des dizaines
de fois par jour, l'esprit ailleurs et les compensées qui me portent vers je ne sais ou
ça se passe devant mon ordinateur, les yeux qui filent sur les infos qui défilent,
le monde qui marche sur la tête et mon coeur qui se serre mille fois par jour,
ça se passe au dessus de ma casserole, le soir quand je les entend crier dans la mousse à l'étage,
je tourne la cuillère en bois comme un automate, je goûte, j'aime ça, ou pas
ça se passe dans ma tête, juste là entre les deux yeux, ce sentiment d'inutilité et de vie qui ne sert pas assez, toutes ces nuits ou je cogite à comment changer le cours des choses sans trop faire tanguer le bateau
ça se passe dans mon regard, quand je suis happée par l'horizon, celui que je dessine et que j'espère riche et rempli
ça se passe sur ma peau, dans ses sillons qui se creusent au coin de yeux, dans le lit des rivières asséchées là, juste en dessous
c'est ça vieillir, ne plus pleurer?
ça se passe dans le tictac incessant de l'horloge, celui qui rempli ma tête de tout le vide de ce que je ne fais pas, de ce que je devrais, de ce que je ne peux, de ce que je voudrais pourtant
ça se passe juste là, au creux de ma poitrine, c'est l'ultra moderne solitude.



ça se passe par ici pour gagner de somptueux cadeaux...

15 commentaires:

urbanbroc a dit…

Je passe souvent par ici en toute discrétion mais ce soir, les mots me touchent particulièrement.
Difficile de trouver les miens après avoir lu les tiens : c'est si juste ...

Audrey Gorlin a dit…

Ce texte est magnifique et très touchant...tout est dit!

Papillon a dit…

C'est drôle, je voulais écrire un texte qui commençait par : "Ca se place, juste au creux de...." etc, etc.... Essayer de trouver où se plaçaient dans mon corps certaines émotions. Tu n'es pas très loin je trouve. Pensées. C'est difficile, je le sens aussi.....

Cécile a dit…

Pas simple tout ça... courage m'dame !

Victoire a dit…

oh, et je reviendrai, c'est sûr !

betsy a dit…

A part te dire que ce que tu écris est juste et très touchant, je n'ai pas les mots...alors je t'embrasse.

Anouchka a dit…

Je t'embrasse fort...

Anonyme a dit…

C 'est si juste ce que tu écris , ça résonne en moi très très fort .
Et tes photos sont magnifiques .
merci
maud

Anonyme a dit…

Je post rarement mais là oui, c'est cette phrase qui fait tilt
"ce sentiment d'inutilité et de vie qui ne sert pas assez"
alors quoi d'autre..?
bises
caroline

sweetmillie a dit…

c'est très beau... ;) tes photos sont magnifiques. Bisous :)

olivelse a dit…

Ton texte est très beau et très touchant… et tes photos superbes.
Je t'embrasse.

Sofia a dit…

Je suis chaque fois plus séduite quand je viens te lire. Tes mots me parlent tant !

cuissesdemouche a dit…

tes mots sont tellement bien choisis, j'aime cette aisance que tu as pour dire les choses...c'est juste très touchant et ça fait écho en moi(à l'approche de la 40 aine, la crise qui pointe son nez, les remises en questions, les doutes, la peur de passer à côté de certaines choses...et la plus effroyable, celle d'avoir un jour des regrets)...des bises

Asaline a dit…

Je viens faire un tour chez toi après ton passage sur mon blog, j'ai parcouru ton blog avec plaisir. Tu as de très jolies photos et les mots parfaits... Tout en justesse et douceur ♥ Je reviendrais souvent !

Poupou Pidou a dit…

Oui mais voilà ce qu'elle fait cette solitude, voilà ce qu'il te pousse à faire ce sentiment d'inutilité... Un post merveilleux et beau, tellement beau. Je suis touchée, vraiment et tes photos m'épatent et me submergent...
Oh ma LiTTle BlUe, ça se passe dans ma tête, juste là entre les deux yeux, je pense à toi! Tu sais, ça se passe là, sous ma peau, là où le coeur bat, brille une petite étoile, bleue...