21.8.13

time after time










marcher beaucoup, dans la fraîcheur du matin, dans les rues vides du mois d'août
chercher, fouiner, trouver
rentrer avec un nouveau livre
examiner, s'imprégnier, choisir le prochain ouvrage de l'automne
revenir avec un autre petit livre, pour préparer un cadeau de Noël unique, un jeu de patience
essayer de ne pas penser à la boule dans la gorge, au poids sur le coeur
manger un fameux chili végétarien à l'heure ou on boit un café
préparer un délicieux smoothie pour le goûter ( eau de coco, banane congelée, abricot, kiwi)
ramasser les premières tomates cerises qui ne se décident pas à rougir
avoir hâte qu'il soit 17h pour retrouver mon petit Gus adoré et remplir ma soirée de baisers

8 commentaires:

Emilie a dit…

AH AH, tu as trouvé de l'eau de coco ?!

il a l'air drolement bien ce livre de crochet, ca me manque les virées au hall du livre :-)

c'est beau toutes tes bagues...

Anonyme a dit…

Oh moi aussi j'adore l'heure d'aller le chercher à l'école! Tout comme j'adore les heures avant d'aller le chercher! ;-)
J'attends impatiemment tes nouveautés couture!! Tu en postes si peu.
Tes photos sont toujours si douces, elles donnent souvent envie de faire partie du tableau.
Beijo
Elsa

how sweet to be a cloud a dit…

Ooooh super ce joli livre!!! ;)
une belle lumière dans ces douces photos...icic aussi les tomates testent vertes!!!grrrr!!
belle journée
des grosses bises

DeLpH a dit…

Dommage que tu habites si loin, sinon on aurait pu s'entraider !!!! Je galère dans mes apprentissages du crochet :-/
Bizzzz
Delph

Angélique a dit…

Au risque de décevoir , mais le crochet ce n'est vraiment pas ma tasse de thé mais alors pas du tout... (je vais me faire des amies tiens!)

•Côté Arcades• a dit…

So sweet !

Hélène a dit…

Nan mais tes sandales quoi! (moi obsessionnelle??? Jamais!! ;-) )
J'aime tes photos lumineuses!

Poupou Pidou a dit…

Oh la photo du drap m'émeut, ainsi que celle de tes doigts pleins de bagues, c'est joli d'ailleurs!
Et ces couleurs, cette lumière et tes pieds juste là et tous ces ronds doux*