23.4.13

chambre avec vue









de mon petit coin j'ai une jolie vue sur jardins...
j'y puise l'apaisement nécessaire à mon brouhaha intérieur de ces derniers jours
je m'y enferme quand l'un est à la crèche et l'autre à sa semaine sportive
je pense à elle, à lui {à nous}, à eux
je passe de longues heures par la fenêtre, je me perd dans les volutes de fumée qui
s'envolent dans le ciel bleu , je couds un peu, je rêvasse en écoutant Alex...
"et si tu ne parviens qu'à m'aimer mal ou peu / va ça ne me fait rien je peux aimer pour deux"
je me sent entre deux eaux, un peu ankylosée, comme si quelque chose s'était coincé là,
le long de ma trachée
le soleil est pourtant là et "rien ne s'oppose à la nuit vie"
mais voilà, je n'y arrive pas
alors, penser le moins possible, panser le plus possible
et attendre que ça passe puisqu'il n'y à rien d'autre à faire

4 commentaires:

Audrey Jeanne a dit…

J'espère que tu vas trouver l'apaisement que tu cherches... Les chats aident bien :-)

Hélène a dit…

Avec le temps...tu n'oublieras pas le visage tu n'oublieras pas la voix...mais la douleur j'espère se fera plus ténue...fais comme ton chat, love-toi dans la douceur!

charlotteb a dit…

oh la la j'écoute alex à fond moi aussi en ce moment !

Emilie a dit…

elles sont jolies toutes ces photos...
Je vois que le petit Alfred n'a pas la plus mauvaise place :)