25.6.12

paris mon amour # 1

exposition helmut newton, au grand palais





désinstallation de monumenta de buren, arrivés trop tard snif!


serendipity, merveilleux...


sur un arbre perché, tout un programme...




Je marche dans tes rues
Qui me marchent sur les pieds
Je bois dans tes cafés

Je traîne dans tes métros
Tes trottoirs m'aiment un peu trop
Je rêve dans tes bistrots

Je m'assoie sur tes bancs
Je regarde tes monuments
Je trinque à la santé de tes amants

Je laisse couler ta seine
Sous tes ponts ta rengaine
Toujours après la peine

Je pleure dans tes taxis
Quand tu brilles sous la pluie
C'que t'es belle en pleine nuit

Je pisse dans tes caniveaux
C'est d'la faute à Hugo
Et j'picolle en argot

Je dors dans tes hôtels
J'adore ta tour Eiffel
Au moins elle, elle est fidèle

Quand j'te quitte un peu loin
Tu ressembles au chagrin
Ça m'fait un mal de chien

2 commentaires:

MILOUZE a dit…

tu as dormi où alors ma belle ?

Poupou PiDou a dit…

Oh merci pour ce petit vagabondage dans Paris, pour tes bonnes adresses, pour ces belles photos et tes mots...