5.6.12

d'une pierre deux coups





parler de lui, de ce bébé qui défait toutes mes certitudes,
ce bébé les deux pieds encrés dans la terre, qui fonce avant de savoir tenir debout,
crie avant de savoir prononcer ses premiers mots, tape des mains, des pieds, jette
avec perte et fracas...
j'apprends à le connaître chaque jour, je découvre sa personnalité bien trempée,
je reste souvent bouche-bée devant sa détermination, sa volonté de s'affranchir de moi,
de nous, de vivre sa petite vie de bébé de 13 mois dans quelques jours.
j'ai un peu peur de ne pas savoir canaliser son énergie dévorante, sa tête de mule déjà bien faite,
et sa force à qui rien ne fait peur...
je n'ai pour seule comparaison qu'un grand frère à la douceur immense, un contemplatif doux 
comme un agneau... tant de différences dans ses petits êtres que traversent le même sang...

parler d'elle, avec qui je partage de merveilleux moments ces derniers mois, parfois très bavards,
parfois silencieux et concentrés... rattraper de longues années perdues, vouloir lui montrer
tout ce qu'elle représente , elle, qui sans le savoir est un exemple pour moi...
lui envier sa force, ses idées bien arrêtées et cette façon tranquille de suivre le chemin qu'elle s'est
tracé... comme si rien ne pouvait jamais la faire dévier.
parler d'elle et de ce qu'elle fait des ses mains, qui m'émeut tellement, moi toujours admirative des
"manuels", des autodidactes... de ceux qui font naître de petits riens, des merveilles chargées d'émotion.
regarder mes enfants porter ses pulls douillets, ses mignons petits bonnets, me blottir dans ses 
cols chauds, ses gilets moelleux, et avoir toujours un peu d'elle avec moi...

7 commentaires:

D. ma lucarne a dit…

il est beau ce bébé,
et merci de ta visite.

Rose minuscule a dit…

Quel post magnifique où se dévoilent tes troubles... C'est si bon de se laisser guider par ce nouveau petit être si jeune et pourtant si déterminé... laisse toi faire... en même temps avec un prénom si fort il ne pouvait avoir qu'une personnalité à part et puissante. Te rends tu compte de la chance immense que tu as de connaître dans le tout petit espace de tes bras la force et la douceur en même temps, la détermination et la contemplation...
Jolie déclaration à cette Elle, aussi... avec qui tu partage et tu t'ouvres... ton message est bien beau.
Je t'embrasse bien fort petite Little qui vient me chuchoter du Dalida tôt le matin ;-)

Little morning a dit…

si petit etre mais soi fort par sa presence...
Un beau bébé en tout cas ;)

Emilie a dit…

Cela me touche beaucoup, la pudeur m'empêche parfois de trouver les mots.
Etre déterminé, a-t-on vraiment le choix ? il faut bien avancer, parce que la vie n'est belle que par nos yeux et notre coeur, et que plutôt mourir que de se laisser enfermer dans la peur et la négativité. Après tout, quand on est rescapé, c'est parce qu'un destin plus doux nous attend, tu le sais aussi bien que moi...

Nazca a dit…

Alors là je craque...le bébé,les photos,les couleurs...leslesles TOUT!
Ah ces n.2!
plein de tendresse*

meria a dit…

que de si belles photos! c'est sur que la force de ces petits nous impressionnent mais ils savent aussi nous dire, nous montrer, laisses toi guider.... peu à peu...

Poupou PiDou a dit…

Quelle chance jOlie PeggY, d'avoir ces 2 p'tits mecs si différents, si beaux chacun à leur façon!! Je t'envie quand je les vois!!
Je fond devant le 1er et sa sensibilité, sa délicatesse, son attention et son âme poétique...
Je fond devant le 2eme et ses sourires charmeurs, son exaltation, son trop plein de vie et son âme de clown-séducteur.
Quel bonheur de partager cela avec ta soeur!! C'est si précieux comme amour... Vous êtes si jOlies et si différentes aussi...