18.5.15

{ timeless }

















comme une urgence de vivre
le calme d'un village au milieu de nulle part, comme en dehors du monde
eux, le sang, la filiation, mes tantes qui me chouchoutent, ma cousine serrée fort,
les petits qui se découvrent, s'apprennent, se prennent par la main,
les balades à vélos, celles ou tu cries dans les descentes, cheveux au vent,
sur les chemins caillouteux qui font trembler le guidon, au milieu des champs
à perte de vue, à perdre haleine
celles ou t'as 15 ans.
les retrouvailles d'une année passée, les ripailles, le vin,
le pain et les fromages délicieux, les tartes à la rhubarbe, les soirées qui s'allongent,
le temps qui s'arrête.
Et ne plus avoir envie de revenir, rester là pour toujours,
à faire des parties de ping-pong approximatives, à écouter les rires éclater contre les murs,
à traîner en pyjamas, ou en bottes de caoutchouc à pois
à danser sur des musiques d'un autre temps, à chanter tous d'une même voix.

23.2.15

printemps, on t'attend!











chaque année, à cette époque, je sature de la boue, de la pluie, des chaussures qui collent et des cheveux qui dégoulinent
printemps, je t'attends avec une impatience non feinte
j'ai envie de jardiner, de faire place neuve dehors,
d'effacer les stigmates boueux de cet hiver gris souris
alors en attendant,
j'ai mis un peu de douceur à l'intérieur, des couleurs pastelles,
changé quelques petits objets, et c'est comme si la maison était toute neuve
avec dans l'air une petite odeur de fleur d'oranger ^^

affiches découpées dans le sublime nouveau magasine Flow, petite sérigaphie L'atelier des Choses,
branches de cerisier Nature et Découverte, string art en cours suivant ce super tuto de ma soeurette ♥,chien modèle unique ^^

18.2.15

Marthe #1 république du chiffon







je suis in love des patrons République du chiffon
et cette blouse Marthe, j'en suis tombée amoureuse au premier coup d'oeil!
une coupe loose comme j'aime, des petits détails charmants comme cette petite fente
dans la nuque, la basque froncée plus longue derrière et les manches raglans...
bref, j'en ai fais une première version un peu romantico-folk pour les premiers rayons
de soleil dans un coton froissé, et je compte bien la décliner encore et encore...
une noire un peu rock pour les sorties by night et une blanche évanescente avec des manches
un peu rétrécies pour le vrai printemps...
Merci République du Chiffon pour vos merveilles, un bonheur de coudre des vêtements funs, pas prise de tête, pour moi qui ai peu de temps à consacrer à ma machine, mais qui ne n'abandonne pas pour autant l'idée de me coudre des petites pépites...
j'en veux encore!!!!!

9.2.15

parenthèse magique








faire un bouquet neuf {ou presque '} avec du vieux
boire un thé brulant
recevoir un présent délicat comme de la poussière d'étoile
immortaliser ce petit instant d'éternité

2.2.15

{le petit atelier du lundi}







le lundi, mon jour off en solo, j'ai décidé de prendre une heure ou deux pour mener à bien
un projet créatif...c'est ma bonne résolution des 6 prochains mois ^^ ( le temps de mon stage, ensuite retour sur les bancs de la fac...)
aujourd'hui, j'ai peint ce petit set pour Auguste, il a du mal à manger seul parfois, alors je me suis dit que ce petit ensemble de "grand" serait une bonne idée...
la lune pour le bol de soupe du soir, la famille nuage pour l'assiette du midi, et un joli minois pour le petit gobelet, le tout en céramique.
c'est imparfait, mais pour un premier essai, je me suis bien amusée...
pas évident de peindre sur une surface aussi lisse et de manipuler la vaisselle pour avoir des courbes à peu près régulières...

je crois que je retenterai l'expérience, mais pour des mugs à thé cette fois...
ah, sinon pour le kit, il trainait dans mon placard depuis... 3 ans!
alors si vous êtes intéressées, je vous ai mis le carton, c'est la marque "it's magical" qui fait ces mignonneries ^^

27.1.15

l'heure grise





les années passent, et chaque Janvier se ressemblent
ils trainent la savate, reniflent rageusement,
enveloppés de gris
ils n'en finissent donc jamais de râler?

se noyer sous les couvertures moelleuses
se remplir de litres de thé épicé
avaler les mots, les empiler, soigneusement,
étaler des crèmes onctueuses, grasses et parfumées,
arracher les petites peaux de mes doigts cabossés, jusqu'au sang, s'arrêter juste quand la douleur est insupportable
accumuler les pensées, comme les nuages au-dessus de ma tête
chercher les rayons de lumière les plus infimes, miel suave et réconfortant
préparer des potions, multicolores, poivrées, aillées, gingembre et curcuma abracadabra
masser les tempes si douloureuses
écouter des enfants, des grands, des talents, des poètes et des chiants
peindre mon visage, et du carton plume, en allégeant le poids de ma peine
écouter mille refrains, et le bruit de leurs coeurs contre le mien
arracher ma peine sauvagement , ouvrir mes tripes et les laisser pour argent comptant
faire retentir mon rire dans ce mois de Janvier
juste pour être sûre de ne pas m'éteindre tout à fait.




25.1.15

pieces of my week-end






inventaire à la Prévert
couverture /thé brûlant / bouquins / luge /bonnets à pompons /chats /feux de cheminée /câlins du matin / chaussettes en laine /poêlée toute simple /chats /câlins de l'après-midi /sieste /bouquins /gâteau au pommes /eucalyptus /bouquet d'hiver /crème de poireaux /bouquins /chats /câlins du soir /joues rouges /petits nez aussi /musique /café noir /couverture /la boucle est bouclée.