6.12.14

esprit de Noël








il y a quelques années, j'ai eu la l'opportunité de travailler pour une grande marque
allemande de vêtements et art de vivre, Esprit
A l'époque, j'officiais dans un petit corner d'un magasin de luxe,
de ceux que l'on voit sur les grandes avenues Parisiennes,
et j'ai beaucoup appris de cette expérience, l'autonomie, la rigueur, et
cerise sur le gâteau j'y ai aussi rencontré deux de mes meilleures amies ♥
Esprit reste pour moi une marque chouchou, mais j'ai rarement le temps d'aller
dans la boutique, alors très souvent je flâne sur leur e-shop
et cette année dans ma recherche de cadeaux pour mes proches, j'y ai trouvé
des petites merveilles de douceur,
et pour nous qui ferons Noël à la maison c'est une aubaine ^^

alors je vous ai fais une petite sélection de ce que j'aime sur le site,
je me suis dit que ça pourrait inspirer les copines en mal d'idées
pour leur liste de Noël!
j'ai totalement craqué pour le coussin Lama, nanmaisnan vous avez vu cette petite
merveille!!!!? ce bout de nez poudré de neige m'a fait fondre...
j'ai aussi fondu pour le chèche oversize tout doux dont on s'enveloppe pour aller boire
un vin chaud ou se lover dans son canapé au coin du feu...
le photophore épuré, blanc ou noir, nappé d'or à l'intérieur, la petite
touche miroitante pour votre salon ou votre table de nuit...
le mug pour le thé de Noël aux épices, pas besoin de miroir pour vous dire que
vous êtes la plus jolie, ce mug vous hisse carrément au top des wonderfuls peoples!
la bague, LA bague, un mélange hippy chic de strass et de turquoise, à vite enfiler
à vos longs doigts de fée, ou à offrir à votre petite soeur, ou votre meilleure amie ♥
des pantoufles en fausse fourrure et des bottines style Ugg, mais à motif léopard s'il-vous-plait,
pour avoir vos petits petons au chaud, dehors ou dedans, un petit cocon de douceur...
des chaussettes qui tuent, à motif étoile, déclinées dans différentes couleurs, pour
les poupettes coquettes, parce que oui, c'est au rayon enfant :-( mais bonne nouvelle,
les pointures vont jusqu'au 42 ;-)
et pour finir, en beauté, une fragrance douce, huile de néroli, fleur de vanille et d'oranger,
un flacon à glisser partout, que j'ai porté et que j'adore pour ces notes toutes en féminité.

27.10.14

au fond des poches***

 






c'est plus fort que nous, on peut pas s'en empêcher,
une petite madeleine, léguée à mes garçons l'air de rien,
c'est plus fort que nous,
toujours à l'affût des trésors qui jonchent les petits chemins
de nos balades 
à chaque saison ses joyaux,
en ce moment, on remplit nos poches de feuilles, marrons et glands
on les fait sécher joliment sur les murs de notre maison
petit tableau sensible, chargé d'émotions
et peut-être qu'on leur dessinera des minois d'animaux ou de monstres
ou qu'on en fera des guirlandes éphémères pour notre salon...

{ dans le petit matin froid }









 

se dire qu'on sortira tous les jours quoi qu'il advienne, on mettre nos fringues les plus pourries
et on ira se rouler dans feuilles mortes
on ramassera des montagnes de pommes de pins et des branches multicolores
on fera peur aux pigeons
on aura de la boue plein les bottes, mais on s'en fout d'abord
petit Gus râlera après les corneilles qui ne se laissent pas attraper
Arthur rêvera le nez en l'air en prenant le mauvais chemin
et moi je resterai derrière, un peu en retrait, entre deux passes de foot
pour les regarder grandir sous mes yeux
et respirer l'odeur mélangée de champignons et de mousse des sous-bois.

6.10.14

o c t o b e r



revenir ici ou pas, la question se pose très souvent ces derniers temps
ça sert à quoi tout ça finalement?
les mots ne viennent plus
pourtant j'aimerai écrire encore, en flots continus, sur ma nouvelle vie
sur tout ce que j'ingurgite, déglutis, chaque jour dans les sièges rouges et moelleux de l'amphi
je suis à ma place, enfin
cette petite place que j'ai cherché si longtemps
sur les bancs publics des parcs en toutes saisons
sur des chaises austères de bureaux devant des ordinateurs à taper des choses si ennuyeuses
sur l'estrade en bois, devant eux, à scruter leurs visages pleins de promesse
dans les salles obscures ou je cherche constamment des réponses, à ma vie, à la vie.
" quand tu auras trouvé ta place, tout coulera de source "*oui, mais c'est là, la difficulté
je crois que ça y est, j'y suis.
je suis là, je note à m'en faire mal au poignet, je ne veux rien rater,
un mot pourrait bien tout changer
je suis là, j'écoute, et une nouvelle vision du monde, de l'être, s'offre à moi
je comprends enfin les rouages, les noeuds dans ma tête,
je comprends que l'idée que je me fais de certaines choses n'est pas si extravagantes,
non, non, elle est partagée.
J'apprends J. Piaget, C. Freynet, les didactiques et les représentations sociales,
et un nouvelle page blanche à remplir de riches expériences.
 j'ignore la fatigue , je lis sans relâche, je pense sans cesse,
et c'est bon de se sentir la petite pièce d'un immense puzzle à mettre en place
la petite pièce, mais sans qui le puzzle est inachevé.

octobre 2014, je suis épuisée par ce rythme affolant que la vie m'impose,
mais je veux tout,
les rires et les petites jambes qui courent le soir à ma rencontre, après une journée
harassante, pour eux comme pour moi,
les repas mijotés, après les longues heures intenses dans des salles borgnes
je veux mes amies, leurs sourires, leurs mots et leurs regards intenses
je veux les heures volées sur skype, dans la nuit noire avec elle,
et nos fous-rires, et nos secrets, et sa beauté sidérante dans l'écran,
je veux les soirées au coin du feux, même pour m'endormir sur le canapé,
je veux ma main dans la sienne, serrées, et nos nuits retrouvées,
je veux le vernis beige sur les ongles, les piles de bouquins avalés, le café et les clopes,
et mes pieds glitter dans les feuilles dorées.

16.9.14

plantain #2





démonter de jolies épaulettes sur un t-shirt usé par le temps
coudre un nouveau plantain dans un jersey couleur de ciel 
du bleu pour rêver, du bleu pour les jours gris, du bleu comme mes yeux
du bleu pour se sentir pousser des ailes...


14.9.14

petite custo minute










prenez un jean basique, ici un boy-friend un peu baggy 
de la dentelle, celle-ci me vient de ma grand-mère
et des rivets métalliques, vous pouvez les trouver un peu partout,
et même en doré ou cuivré

découpez votre dentelle et appliquez la à petits points coulés sur le côté
de votre jean, à cheval sur la couture, afin qu'elle soit visible de devant
comme de derrière...
finissez par vos rivets, ici j'ai utilisé deux tailles différentes pour un 
rendu plus sympa...
vous pouvez les poser sur les poches, sur votre dentelle, ou bien le long
de la jambe, soyez imaginatives!

enfilez, admirez...!

24.8.14

déclinaison






autour de la betterave...
j'adore ce légume, son goût ne ressemble à rien d'autre,
et j'aime le twister avec un petit assaisonnement acidulé...
j'ai eu une jolie surprise en déterrant celles du potager,
on m'avait offert de petits plans et je ne savais donc pas de quelle variété il s'agissait...
j'ai donc découvert le goût subtil d'une betterave orangée, plus douce en bouche, un peu
sucrée...
je les ai cuites "al dente" au four, et arrosé d'un vinaigrette d'agrumes à l'huile de sésame,
divin....
et comme tout se cuisine, j'ai réalisé de petits samoussas , pour utiliser les fanes...
je les ai mixées avec du chèvre frais, un oeuf, des pignons de pin, moulin 5 baies et herbes fraiches.
les enfants ont beaucoup aimé, une façon détournée de leur faire goûter ce légume ^^